Assurance Auto : quelle procédure suivre après un accident ?

Accueil chercher une assurance Assurance Auto : quelle procédure suivre après un accident ?

Un accident de voiture est vite arrivé et nul n’est à l’abri de ce danger. Quelle que soit l’étendue des dégâts, vous devez suivre des démarches en vue d’être indemnisé. Du constat à l’amiable à l’étape d’indemnisation, voici les différentes démarches qui s’imposent.

La déclaration de l’accident

Une déclaration est nécessaire en cas d’accident, même en cas d’accident sans tiers, vol, incendie ou dégradation du véhicule. Si vous êtes victime d’un accident, vous devez contacter votre assureur immédiatement. Vous pouvez le faire par appel téléphonique ou vous rendre directement à l’agence.

Vous devez préciser la date, l’heure et le lieu précis de l’accident. Les noms et coordonnées des tierces personnes impliquées ainsi que le détail des circonstances sont également requis. Si la partie adverse refuse de signer, relevez son identité et celle des témoins ainsi que son numéro d’immatriculation. Prenez aussi les photos des dégâts et du lieu de l’accident pour étoffer votre dossier.

Pour faire cette déclaration, vous disposez de cinq jours ouvrés après la survenue de l’accident. Le non-respect de ce délai peut entraîner l’annulation intégrale de la couverture des dommages sans qu’aucun recours soit possible.

Le constat amiable et l’e-constat auto

Le constat amiable facilite la procédure de déclaration et d’indemnisation. C’est un formulaire remis à chaque automobiliste par son assureur. Il doit être rempli impérativement en cas d’accident. renseignez-le minutieusement en donnant tous les renseignements utiles : les dégâts apparents, les circonstances, les noms et numéros d’assurance, etc.

Il doit être rempli même en cas d’accident corporel et ne fait pas double emploi avec le constat obligatoire de la police. C’est plutôt un excellent moyen pour informer rapidement votre assureur. À la signature du contrat, votre assureur vous a sûrement remis un constat amiable.

Ce document accélère le traitement du dossier parce qu’il rassemble tous les renseignements nécessaires sur l’accident : circonstances, dégâts apparents, assurance des véhicules (coordonnées des assurés, numéros des contrats et noms des sociétés d’assurances).

Afin qu’il soit complet, vous devez remplir et signer le recto du document de concert avec la partie adverse. Le document doit être envoyé aussitôt à votre assureur dans les cinq jours qui suivent l’accident. Le constat amiable remplace la traditionnelle déclaration.

L’e-constat auto est une application gratuite que vous pouvez télécharger sur Google Play ou Apple Store. Il vous permet de faire rapidement une déclaration d’accident matériel suivant le modèle du constat amiable. L’application doit être téléchargée avant la survenue de l’accident. Sa version démo est disponible sur les sites des assureurs afin de vous familiariser avec l’outil.

Les pièges à éviter

Il peut arriver que l’autre conducteur vous fasse une demande à l’amiable. Rejetez-la systématiquement : si des dégâts plus importants que prévu étaient constatés plus tard, vous ne pourriez pas être dédommagés en l’absence de constat. Si vous voulez engager les frais pour réparer votre véhicule, il est préférable d’attendre le quitus de votre assureur.

Ce dernier devra d’abord mandater un expert qui viendra examiner le véhicule dans son état après accident. S’il s’agit de dégâts mineurs, son intervention n’est pas nécessaire, mais n’engagez aucune dépense sans l’autorisation de l’assureur. À défaut de cette précaution, l’assureur se réserve le droit de ne pas vous dédommager.

Quelle assurance choisir pour son patrimoine immobilier ?

Faire l’inventaire de tout son patrimoine est un moyen élémentaire pour se protéger soi-même et sa famille contre le manque (le besoin). Le patrimoine...

Entreprise : comment bien assurer les locaux de chantier ?

Parfois, les dommages subis par les locaux du chantier peuvent vous faire courir des risques énormes, car ces derniers peuvent ralentir et menacer la...

Assurance décennale : qui a l’obligation d’y adhérer ?

En France, l’assurance décennale est encadrée par loi Spinetta, et ce, depuis le 4 janvier 1978. Cette mesure étatique s’adresse en réalité à tous...

Comment bien assurer sa future retraite à petit prix ?

Permettant à l’assuré de maintenir des conditions de vie acceptables après la cessation d’activité, l’assurance retraite a un coût qu’il faut supporter. Il faut...